Administration
Accueil

Biographie
Laboratoire
Actualité
Les objets
Les expériences
Rechercher
Visite virtuelle
Contacts
53
Eclateur-oscillateur de Righi

Eclateur-oscillateur de Righi, pour ?mission d'ondes
?lectromagn?tiques amorties

Les ?tincelles se produisent entre les
deux boules, d'?cartement r?glable, situ?es ? l'int?rieur de l'appareil
et immerg?es dans un liquide isolant (huile) ; elles sont visibles ? travers
l'orifice vitr?. ? Dans sa communication du 4 Avril 1899, Sur l'absorption
des ondes hertziennes par des corps non m?talliques (ciment, pierre, sable
sec ou humide), Branly utilise "un radiateur de Righi, ? ?tincelles
jaillissant dans l'huile, et actionn? par une bobine d'induction de 15 cm.
d'?tincelle" (le terme de "radiateur" vient de l'assimilation de la
diffusion des
ondes hertziennes ? un rayonnement) . L'?mission est
assez puissante pour agir ? 40 m. sur un radioconducteur plac? dans un
r?ceptacle de pierre de 20cm. d'?paisseur. Le compte-rendu ne parle pas
d'antennes ? l'?mission ; l'antenne ? la r?ception ?tait exclue par les
conditions de l'exp?rience, le radioconducteur devant ?tre enferm? entre
les parois du "corps non m?tallique" ? tester.
Pour ses exp?riences sur
les contacts imparfaits entre disques de divers m?taux, Branly utilise
?galement "un petit radiateur de Righi, actionn? par une bobine d'induction
de 0, 02 m. d'?tincelle" (communication du 1er Mai 1899). Il insiste ici
sur la modicit? de la puissance, suffisante pour provoquer un effet de
radioconduction. En revanche, il mentionne un "radiateur ? 4 boules de Righi
actionn? par une bobine de 0m 15 d'?tincelle" pour un effet op?r? ? une
distance de 80 m, sans antenne, sur une colonne de six billes d'acier de
12mm : "la sensibilit? a ?t? trouv?e d'embl?e ? peu pr?s aussi grande que
celle d'un tube ? alliage d'or". ? Un appareil de m?me type (ci-apr?s, n?
98) a ?t? employ? dans le dispositif ?metteur mont? par Ducretet en 1898 sur
la Tour Eiffel, d'apr?s la description (avec croquis) donn?e par la revue
La Nature du 4 Juin 1898 ; il semble que ce choix ait ?t? d?termin? par le
souci de se pr?munir contre les "?tincelles de rupture qui jaillissent dans
l'air [et] produisent un ?chauffement ?lev? d?t?riorant les surfaces
m?talliques et emp?chant la marche r?guli?re de la bobine d'induction" (p.
2). Par la suite, les appareils ? quatre boules furent d?laiss?s pour des
appareils ? deux boules seulement.